top of page
< Back

Voyage en absurdie

Lecture musicale

Emmanuèle Amiell, Anthony Gambin et Alain Moullé.

Voyage en absurdie

Quittons le monde pragmatique et réaliste pour embarquer dans un voyage au royaume de l'absurde.
Spéculons, théorisons, utilisons un mot pour un autre, sautons et abracadabrons, pour tenter de se rappeler que si le monde est pluriel c'est qu'il est singulier et que même s'il est impossible qu'un cercle soit carré, ni qu'il y a quatre jeudis dans une semaine, il est bon de se laisser rire et bercer par ces illogismes, pour éloigner l'absurdité de notre fin.

Avec, dans le désordre, ou pas, on verra. Et peut-être qu'il en manque, ou pas. Ou qu'il y en a trop, ou pas :



Brèves de comptoir de Jean- Marie Gourio

Et si en plus, y a personne * Alain Souchon

L’absurde (Le Mythe de Sisyphe, 1942) Camus

La Rua Madureira * Nino Ferrer.

La cantatrice chauve. Ionesco

Le nougat * Brigitte Fontaine

Brèves de comptoir de Jean- Marie Gourio

Je ne mâche pas mes mots *.Camille

En chanson. Pierre Palmade

La Tristitude *. Oldelaf

Jeux et joies. Jean-Michel Ribes

Je vends des robes *. Nino Ferrer

Guitare Sommaire par Boby Lapointe

Il a du bobo Léon *. Boby Lapointe

Le testament . Muriel Robin

La comédie du langage. JeanTardieu.

La Banane *. Philippe Katerine

bottom of page